Biographie

Pr. Ahmed LEGROURI est Provost et Vice-Président des Affaires Académiques à l’Université Internationale de Grand-Bassam, Côte d’Ivoire, depuis janvier 2015. Il est titulaire d’un PhD de l’Université de Glasgow, Grande Bretagne, d’un Doctorat de 3ème Cycle de l’Institut National Polytechnique de Toulouse, France, et d’une Licence ès-Sciences Physiques de l’Université Mohammed V de Rabat.

Il a servi en tant qu’enseignant-chercheur à l’Université Cadi Ayad de Marrakech, entre 1982 et 2015. En 1994, il a été mis à la disposition de l’Université Al Akhawayn d’Ifrane, nouvellement créée sur le modèle Nord-américain, en tant que Professeur. Quatre ans plus tard, il est devenu Coordinateur Académique et, plus tard, Doyen de l’Ecole des Sciences et d’Ingénierie et puis Vice-Président des Affaires Académiques.

Il a fondé des groupes de recherche qui ont reçu des financements externes pour travailler sur des projets régionaux dans les domaines de la purification et la gestion de l’eau, les matériaux lamellaires, les biomatériaux, la valorisation des ressources naturelles et l’éducation. Il a supervisé plusieurs thèses de doctorat et publié plus de quatre-vingt articles dans des livres, des revues et des actes de congrès. Il a également été conférencier invité à de nombreux congrès et à des institutions à l’échelle internationale.

Pr. LEGROURI a développé une expérience dans le domaine de l’assurance qualité dans l’enseignement supérieur et a contribué à la production et la mise en œuvre de plans stratégiques et de systèmes d’accréditation internationale de ses universités.

Il est membre de plusieurs comités scientifiques et il a reçu des bourses de mérite, telles que celles du British Council (Grande Bretagne), du Fulbright (États-Unis), de la DAAD (Allemagne) et du TWAS (Italie) … Il parle quatre langues : l’arabe, le français, l’anglais et l’allemand.

Résumé

Le continent africain est doté d’un potentiel riche et diversifié de ressources naturelles. De plus, le continent est jeune, avec un âge médian de 18 ans (42 pour l’Europe). Cette jeunesse représente d’énormes opportunités pour l’Afrique. Avec tous ces atouts, l’Afrique est confrontée à plusieurs défis, dont le chômage des jeunes. Une façon d’atténuer ces défis consiste à déployer des stratégies pertinentes et dynamiques pour créer une masse critique de personnes hautement instruites et qualifiées.

Malheureusement, l’enseignement supérieur (ES) est sous-développé, avec un taux de scolarisation de 9% pour l’Afrique subsaharienne (38% pour le monde), les femmes étant sous-représentées. En ce qui concerne la qualité, pas une seule institution de l’Afrique occidentale et centrale ne figure dans le classement des 500 meilleures institutions universitaires du monde.

A l’ère de la connaissance, les innovations dans tous les domaines sont étroitement liées et se développent rapidement. Par conséquent, l’ES doit s’adapter et adopter des approches pédagogiques et des programmes de recherche innovants. De plus, les institutions d’ES doivent s’engager davantage avec les opérateurs socio-économiques.

Le modèle de gouvernance doit intégrer des approches de planification stratégique, avec des indicateurs de performance clés SMART, un leadership dans la culture du changement, une amélioration continue, par le biais de l’assurance qualité et de l’accréditation, et la responsabilité sociale. Un tel modèle innovant et créatif garantira également l’intégrité académique.

C’est dans ce contexte africain et international que plusieurs initiatives ont été lancées sur le continent pour expérimenter de nouveaux modèles et paradigmes d’ES. Dans cette présentation, nous discuterons de la dynamique de l’enseignement supérieur en Afrique. Compte tenu de la différence dans ce domaine entre l’Afrique du Nord et l’Afrique subsaharienne, deux pays ont été choisis comme exemples ; à savoir, la Côte d’Ivoire et le Maroc. Nous passerons en revue quelques exemples de réussite et les défis à relever.

Free Registration: https://um6p.webex.com/um6p-fr/onstage/g.php?MTID=e2730d4da963eca69a505fd6b5eecb7b7